DROIT DE LA FAMILLE : LE DICO DÉCALÉ

Biens, n.m.pl

Choses matérielles que l’on possède. ​
Définition des notions de « choses », « matérielles » et de « possession » : à vos stylos, interro écrite, vous avez 2 heures !​


Juridique : Propres ou communs, les biens peuvent devenir un sujet de discorde important. Les biens propres englobent les effets personnels (vêtements, linge à usage personnel, instrument de travail), mais aussi l’ensemble des biens acquis avant le mariage ou pendant, par donation, legs ou succession. Les biens communs ont été acquis par les époux pendant le mariage et, de ce fait, appartiennent à la communauté, c’est-à-dire aux deux. A moins bien sûr d’avoir opté pour le régime matrimonial de la séparation de biens. Dans ce cas, on parle de biens personnels. Subtil, n’est-ce pas…​

Proverbe : Bien mal acquis ne profite jamais.​
Le proverbe ne précise pas si le bien mal acquis par l’un peut profiter à l’autre. Les voies de la langue française seraient-elles impénétrables ?​
Par ailleurs, le substantif « bien » change de sens selon le verbe qui le précède : donc « posséder un bien » signifie « avoir une chose matérielle », mais « faire le bien » signifie « agir correctement » et non « mimer une chose matérielle ».​