Édito juridico-ludique n°10

La dernière séance

Ça doit être la période qui veut ça… en tout cas l’autre jour on a fait le repas de Noël dans ma boîte. En fait, cette année c’était particulier puisqu’on a fêté ça avec nos voisins de pallier, le cabinet Cresus & Poors. À la base, c’était plutôt une bonne idée, mais au final, c’était une excellente idée. Les avocats sont bien plus marrants que ce qu’on imagine (le plus souvent à leurs dépens).


On a fait ça dans une de leurs salles de réunion, la « Versailles » je crois. Enfin, celle qui est en face de « Napoléon ». Mais vous n’êtes peut-être jamais allé chez Cresus & Poors… Bref, on était chargé du Champagne et eux du saumon. C’est vrai que ça se marie bien, Champagne et Saumon. Mais comme les avocats étaient en retard et qu’ils ont envoyé leur stagiaire acheter le saumon après la deuxième bouteille, on a testé le mariage Champagne-Champagne. Ça fonctionne pas mal aussi.
La soirée battait son plein : Jocelyne avait déjà enlevé son deuxième sous-pull, Bernard racontait sa blague sur les architectes d’intérieur à maître Cresus et j’entretenais en tout bien tout honneur la nouvelle assistante de maître Audanlongue. Il y avait une ambiance E-LEC-TRI-QUE, quand soudain, ce fut l’heure des cadeaux. J’étais plutôt fier de moi : j’avais trouvé un mug Zahia, qui chauffe quand on l’insère dans le port usb de son pc. J’étais certain de faire plaisir à Jean-Louis. Il se plaint toujours que son café est froid.

Et c’est là que ça commence à être marrant… Les avocats aussi avaient pioché un nom pour faire de cadeaux « pas trop cher et rigolo » à leurs collègues. Pas cher, ça reste à voir, mais rigolo ! Je vous laisse juge. Maître Corbot, sur sa chaise perché, tendit un présent emballé, à Maître Reunart dont la curiosité faisait osciller le regard : « Cher ami, cette année j’ai souhaité vous gâter, voici séant et sur plateau, le dossier Klarström. »
Et l’autre d’ouvrir un large bec, de rapporter son ramage et de se pâmer : « vous ne pouviez me faire plus plaisir. Joyeux honoraires à vous aussi ! ».
Avouez que c’est incroyable, non ? Depuis ce jour, je m’amuse à faire de petites BD sur ce que j’observe, discret contemplatif, chez mes drôles de voisins. Je commence à en avoir une bonne collection. Que diriez-vous qu’après la fin du monde, je vous les livre régulièrement sur ces pages ?
Bonnes fêtes à tous et à très vite, donc, pour de nouvelles aventures illustrées…