Edito juridico-ludique n°5

Les vacances !

Cet été, c’est décidé, j’emmène ma femme au camping des flots bleus, elle est fan de Laurent Voulzy. On va se la couler douce, moi je vais enfin pouvoir finir mon livre de compta, et elle, elle rêve d’être élue Miss Camping.

Tout sauf les vacances de l’an dernier en tout cas ! Finis, les séjours guindés chez Paulo et Lulu, mes amis d’enfance. Je les adore, mais on dira ce qu’on dira, ils sont quand même spéciaux, les avocats. C’est vrai qu’elle est belle, leur nouvelle villa sur la Côte, mais de là à la baptiser « Affaire Karachi » en hommage à leur plus gros client, je trouve cela un peu « too much ». Et tout à l’avenant ! Le premier soir, nos hôtes nous servent un très bel apéritif dans de sublimes flûtes en cristal que ma femme ne manqua pas de remarquer.

« Ah, ça me fait plaisir que tu apprécies les belles choses, s’enthousiasma Paulo. Ça, c’est le résultat d’une plaidoirie menée de main de maître ! »

Et là, il est devenu intarissable : les colonnes de marbre de l’affaire Total Fina Elf, la Lamborghini décapotable de Ben Ali, la piscine à remous et débordement du procès Messier, sans oublier les poupées russes du divorce de Nico et Cécilia, et j’en passe !

Moi je lui ai montré mes espadrilles que j’ai gagnées dans un paquet de corn flakes. Moi aussi je sais détecter les opportunités, non mais !